Identification ou Devenez Membre
16720 membres sont enregistrés
Il y a en ce moment 85 personne(s) en ligne.
Vous avez nouveaux messages.

 
jongle.net :: Voir le sujet - philosophie du jongleur
Connexion S'enregistrer Liste des Membres Rechercher
Le Site de Jonglerie le plus populaire du Net

jongle.net Index du Forum -> Bistrot -> philosophie du jongleur Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.  Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses. Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
philosophie du jongleur
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 1h16, Sujet: Répondre en citant
garnav

 
Inscrit le: Jun 28, 2002
Messages: 5756
Localisation: Caen




C'est donc ça que j'ai loupé en devenant jongleur et qui m'énerve tant chez eux... Se mettre en avant pour attirer des conquêtes, ouais pas étonnant qu'on ai du mal à se faire reconnaitre comme art, finalement Garfield est pas si loin de la vérité. Décris comme ça c'est vrai que ça ressemble aux valeurs du sports, virilité et machisme inclus.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 11h58, Sujet: Répondre en citant
mikitajima

 
Inscrit le: Oct 06, 2008
Messages: 22




je trouve qu' il y a une similarité avec le sport du fait des défis techniques (les figures) qu' il peut y avoir mais moi je vois ça comme un art pour la recherche toujours plus approfondit de la manière de les exécuter et du rapport à un publique.Une des raison pour la quelle je jongle est sûrement cette richesse et simplicité de cet art que je voit un peut comme un retour au sources de l' artiste qui étaient des artisants dans les siècles passés.Je trouve l' art d' aujourd'hui trop souvent cérébral et pas assez simple.Personnellement je trouve que jongler pour se "la péter"peut être une motivation de départ mais qu' on est sensé dépasser car il y à tellement de choses plus intéressantes dans cette art.Et puis comme le disait un maître de piano "si on à quelque choses d' important à dire,alors on est pas là pour plaire ou pour impressionner".
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 13h00, Sujet: Répondre en citant
Castor

 
Inscrit le: Dec 14, 2003
Messages: 138
Localisation: Bordeaux




garnav a écrit:
C'est donc ça que j'ai loupé en devenant jongleur et qui m'énerve tant chez eux... Se mettre en avant pour attirer des conquêtes, ouais pas étonnant qu'on ai du mal à se faire reconnaitre comme art, finalement Garfield est pas si loin de la vérité. Décris comme ça c'est vrai que ça ressemble aux valeurs du sports, virilité et machisme inclus.


Il me semble que kris ne parle de ce comportement non comme finalité mais comme origine.

Ce qui nous amène à jongler peut effectivement être, au moin en partie, motivé un caractère hérité de pluisieurs milliers d'année de pression séléctive.

Je trouve cette hypothèse sensé mais l'interet question serait plus de savoir dans quel but je jongle que l'origine intime de ce comportement.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 15h49, Sujet: Répondre en citant
garnav

 
Inscrit le: Jun 28, 2002
Messages: 5756
Localisation: Caen




Je suis pas sûr que les danseurs, les comédiens ou les musiciens, trouvères et autres troubadours aient été artisans. L'art en soi n'est pas plus cérébral que populaire, c'est un moyen d'expression. Pour certain c'est une fenêtre offerte pour comprendre le monde qui nous entoure. Pour d'autre c'est un moyen de se détacher de la matérialité. Pour d'autre encore c'est un divertissement. L'art et en particulier dans le spectacle vivant est là pour faire vivre au présent un échange entre le public et les artistes. Les émotions et les ressentis sont éphémère et subjectifs.

La jonglerie pour moi c'est une manière d'éclairer le monde qui m'entoures, de me donner des clefs pour le comprendre. Les spectacles que je fait, les ateliers que je donne c'est ma manière de partager cette expérience avec les autres. Quand je suis sur scène je me moque que le public me regarde, ce que je veux faire passer c'est la magie de la jonglerie. Il n'y a aucun truc seulement la volonté à un moment donné d'aller à contre courant sans autre but que le plaisir d'avoir donné un sens à une pratique dont on ne soupçonnais pas la richesse.

Jongler ne sert à rien et pourtant cela donne un sens à nos vie, on apprends à se connaitre, à se dépasser. On apprends à rester humble devant l'immensité des possibilités qui s'offre à nous. Chacun trouve la place qui lui convient et tout le monde est invité à en prendre une. Quand je jongle je ne cherche pas à démontrer des talents ou à faire mieux que le voisin. Je veux faire passer à ceux qui me regarde qu'eux aussi ils peuvent le faire. Ils peuvent même me dépasser largement. L'important n'étant pas de pouvoir, ni même de vouloir mais de choisir d'être ce que l'on souhaite.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 17h04, Sujet: Répondre en citant
andrelecharcutier

 
Inscrit le: Feb 05, 2007
Messages: 58
Localisation: Toulouse




garnav a écrit:

Quand je suis sur scène je me moque que le public me regarde, ce que je veux faire passer c'est la magie de la jonglerie.

C'est là que je bloque, on m'a souvent dit des trucs dans ce style quand je faisais des concerts.
Et je comprend pas ce genre de remarque, pour moi si on monte sur scène (ou qu'on jongle en public) c'est pour plaire (et se faire plaisir par l'échange que ca crée avec le public), sinon on reste dans son garage.

Pendant longtemps j'ai dit que c'était "l'argument du mauvais" puisque c'était toujours ceux qui se prenaient des bides qui disaient ca. Mais toi t'es loin d'etre mauvais, alors pourquoi montes-tu sur scène si tu te fous que les gens te regardent?
C'est un grand mystère pour moi.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 19h57, Sujet: Répondre en citant
Régis

 
Inscrit le: Aug 3, 2003
Messages: 7324
Localisation: Annemasse - Genève




andrelecharcutier a écrit:

Mais toi t'es loin d'etre mauvais, alors pourquoi montes-tu sur scène si tu te fous que les gens te regardent?


Difficile de vivre du jonglage en refusant de monter sur scène tu crois pas? Sarcasme

_________________

Bigoud N Jongle 2009, viendez!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 20h02, Sujet: Répondre en citant
gaeldr

 
Inscrit le: Apr 05, 2009
Messages: 152
Localisation: Belgique




moi je jongle pour me la peter Grand sourire


plus serieusement, je jongle avant tout pour moi, je suis un timide et j'aime pas que les gens me regardent ^ ^
maintenant si c'est dans un groupe de jongleur ça me gene pas puisqu'ils n'ont pas le même regard que les néophytes
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 21h10, Sujet: Répondre en citant
Ultra-Relou

 
Inscrit le: Apr 29, 2009
Messages: 16




Je jongle car je n'ai rien d'autre à faire.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 21h14, Sujet: Répondre en citant
garnav

 
Inscrit le: Jun 28, 2002
Messages: 5756
Localisation: Caen




Le fait que les gens ne regarde n'est pas mon objectif quand je monte sur scène, bien sûr je tire une satisfaction de la reconnaissance du public et des autres jongleurs mais c'est superficiel. La vraie magie du spectacle n'arrive jamais quand on l'attends mais quand les conditions s'y prête. L'artiste est au service de l'œuvre et c'est l'œuvre qui touche le public, c'est à elle qu'on se doit de prêter attention.

Rechercher l'admiration à sens unique est une aberration superficielle qui n'a pour but que de flatter un égo. Mon travail d'artiste ce n'est pas là qu'il réside ni qu'il se développe. Il se développe dans les échecs, dans la recherche, dans la variabilité des performances. Quant à la vrai récompense, celle qui compte, c'est de voir la réussite des autres. Ceux que notre travail a touché et qui ont été influencé par celui-ci. C'est notre manière de laisser une trace et de participer au cours des choses.

Pas besoin que ce soit grandiose, il suffit de peu mais si un jour ça a compté pour quelqu'un, si ça a aidé au début d'un rêve alors je n'aurais aucune raison de demander plus.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 22h19, Sujet: Répondre en citant
Pierrick

 
Inscrit le: May 17, 2006
Messages: 1022
Localisation: Manche (50)




Je suis comme Galdr , le jonglage je le partage pas , c'est le plaisir d'y arriver , et d'inventer qui me motive .

Quand je jongle c'est un moment privilégié comme quand je vais à la pèche à pied . C'est de la prospection mais chaque tentative ne rapporte pas toujours un homard !
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 22h47, Sujet: Répondre en citant
breizhjuggler

 
Inscrit le: Oct 15, 2005
Messages: 869
Localisation: kreiz




Donc le public ne t'indiffère pas...il y a pas comme une contradiction, là? Gni ?! (à garnav)

Lorsque tu présentes une "oeuvre", ta présence physique t'implique entièrement dedans, et la qualité de ce que tu exposes dépend en grande partie de toi. Même si on peut opter pour une déshumanisation de la "matière vivante" en scène, si c'est l'accessoire plus que l'individu qui est exposé, on ne peut pas décider d'être hermétique à ses émotions, ou si peut-être, mais pas à celles du public.

Je ne vois pas l'intérêt de monter sur scène si çà ne s'accompagne pas de la conscience de son statut particulier d'acteur; l'alchimie d'un "spectacle" au sens large, ne me semble pas concevable sans interaction entre l'acteur et son public.

_________________
jongler à Lorient? les jongleurs d'Oriant!
forum : ICI / web : LA
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Yahoo Messenger
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 23h20, Sujet: Répondre en citant
kris de lille

 
Inscrit le: Dec 14, 2003
Messages: 801
Localisation: lille




pour abonder dans le sens de Garnav que je partage grandement, le public ne m'indiffere pas du tout, j'y suis meme tres attentif parce que c'est pour lui que je vais me défoncer sur scene.
et la vrai récompense que je trouve dans mon art c'est quand a la fin du spectacle, je retrouve des gens content d'avoir passer un bon moment, ils ont rigolé et oublié leurs soucis peut etre l'espace d'un bon moment. Le retour que j'ai par ce biais n'est pas un regard contemplatif sur mon etre mais bien (comme dit garnav) un regard d'appréciation sur l'oeuvre à laquelle nous avons donné vie (nous sommes deux sur scene).

mais je crois que la question est "pourquoi jonglez vous?" et non "pourquoi etes vous artiste?". le point de vue exposé ci dessus peut tenir à cette nuance.

_________________
Ask not what the world needs. Ask rather what makes your heart sing. For what the world needs is people with hearts that sing
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Mercredi 6 Mai 2009, 23h50, Sujet: Répondre en citant
Anselm

 
Inscrit le: May 19, 2003
Messages: 130




Citation:

Lorsque tu présentes une "oeuvre", ta présence physique t'implique entièrement dedans, et la qualité de ce que tu exposes dépend en grande partie de toi. Même si on peut opter pour une déshumanisation de la "matière vivante" en scène, si c'est l'accessoire plus que l'individu qui est exposé, on ne peut pas décider d'être hermétique à ses émotions, ou si peut-être, mais pas à celles du public.


La place de l'artiste dans l'oeuvre - et sa relation emotionelle avec celle ci - depend de l'oeuvre en elle meme. Si on compare un numero des Gandinis avec un numero de Jay Gilligan, la place de l'artiste est completement differente. Centrale pour J.G, accessoire chez les Gandinis.

J.G va probablement changer le numero selont ce qu'il resent sur le moment, les Gandinis vont par contre continuer leur coregraphie quelque soit leur etats d'ames.

Anselm

_________________
De retour dans la jongle Clin d'oeil
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Jeudi 7 Mai 2009, 10h25, Sujet: Répondre en citant
garnav

 
Inscrit le: Jun 28, 2002
Messages: 5756
Localisation: Caen




Pour ceux qui n'aurait pas fait la distincition je me moque qu'on me regarde moi en tant qu'individu, ce qui m'importe c'est de faire vivre l'oeuvre à laquelle je participe. Pour que l'espace d'un instant celle-ci puisse cristalliser l'attention du public et la mienne. Il n'y a pas de contradiction là dedans seulement une distinction à faire entre le rôle de l'artiste et l'artiste lui même. C'est une histoire d'équilibre. Le fait de participer à une œuvre ne fait pas de moi une œuvre. Le fait d'être au service de celle-ci plutôt qu'au premier plan ne déshumanise en rien la prestation.

C'est ce qui me permet d'affirmer que je me moque du fait qu'on me regarde. Puisque sur scène ce n'est pas directement moi qui est en jeu. Ce qui est en jeu c'est le travail que j'effectue, le rôle que je joue. Ce qui ne m'empêche pas de tirer un peu de fierté de la reconnaissance du public sans pour autant que ce soit le but recherché, et ça c'est humain.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
 
MessagePosté le: Jeudi 7 Mai 2009, 16h26, Sujet: Répondre en citant
andrelecharcutier

 
Inscrit le: Feb 05, 2007
Messages: 58
Localisation: Toulouse




C'est bon j'ai la réponse a ma question garnav (et ca rejoint a quasiment mon avis). Là ou on se comprenait pas c'est sur l'origine du plaisir que tu tire de la scène, qui est si j'ai bien compris la mise en avant d'un travail et non de l'individu. Et je pense qu'un spectacle ou "l'artiste" se met en principalement avant n'a aucun intérêt et fait quasiment toujours un bide.

Régis a écrit:
andrelecharcutier a écrit:

Mais toi t'es loin d'etre mauvais, alors pourquoi montes-tu sur scène si tu te fous que les gens te regardent?


Difficile de vivre du jonglage en refusant de monter sur scène tu crois pas? Sarcasme

Personne n'est obligé de vivre du jonglage.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
 
 Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.  Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.   jongle.net Index du Forum -> Bistrot
 
philosophie du jongleur
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 7 sur 9  
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
  
  


Powered by phpBB 2.0.11 © 2001-2003 phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com