Identification ou Devenez Membre
14655 membres sont enregistrés
Il y a en ce moment 159 personne(s) en ligne.
Vous avez nouveaux messages.

 
jongle.net :: Voir le sujet - Histoire du jonglage de feu...
Connexion S'enregistrer Liste des Membres Rechercher
Le Site de Jonglerie le plus populaire du Net

jongle.net Index du Forum -> Swing, Spin et Feu -> Histoire du jonglage de feu...
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
Histoire du jonglage de feu...
MessagePosté le: Mercredi 10 Février 2010, 21h12, Sujet: Histoire du jonglage de feu... Répondre en citant
Tifolle

 
Inscrit le: May 10, 2006
Messages: 14
Localisation: St André de Double




Bonjour !

Je recherche des informations sur la naissance du jonglage et crachage de feu. A quelle époque étaient les premiers ? Quels étaient les produits utilisés ?

Je fais partie d'une troupe médiévale (Fortress Combat) et je voudrais savoir si c'est historique de jongler avec le feu.


Merci

Tifolle
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Jeudi 11 Février 2010, 17h02, Sujet: Répondre en citant
titi92izi

 
Inscrit le: Dec 17, 2008
Messages: 107




bah tient moi aussi je fais partie d'une association médiévale (Mesnie des Chevaliers de St Georges et St Michel) hihi
Mais par contre aucune réponse a ta question !
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Jeudi 11 Février 2010, 18h55, Sujet: Répondre en citant
sixtruc
Modérateur
 
Inscrit le: Jul 21, 2003
Messages: 1953
Localisation: la creuse




je peux te répondre que par déduction le feu était utilisé dans l art de la guerre et que les démonstrations de spectacles par des chevaliers devait surement utiliser le feu

cependant l idée même de jongleur est délicate au moyen age
je vous conseil de lire les articles de wikipedia deja
http://fr.wikipedia.org/wiki/Troubadour
ceux ci ce servait surement de flambeau pour éclairer leurs spectacles de là a imaginer q'il s'en serve il n y a qu un pas ..;

Citation:
jongleurs :
s « jongleurs » sont des artistes professionnels itinérants qui chantent ou récitent des œuvres littéraires ou de la poésie, composés par les troubadours et trouvères, dans les palais, les cours seigneuriales, sur les places publiques, dans les rues, les foires et marchés. Le jongleur se livre également à des manipulations d’objets, à des acrobaties (saltimbanque) et montre des animaux savants. Auprès des seigneurs et mécènes, le jongleur assume le rôle de bouffon. En 1066, Taillefer, le bouffon de Guillaume le Conquérant, aurait jonglé devant les lignes ennemies et fait le premier mort à la Bataille de Hastings.
Jongleurs dans les Cantigas de Alphonse X le Sage.

Durant le Moyen Âge en Europe, la plupart des histoires sont écrites par des moines religieux qui désapprouvent le fait que certains troubadours jonglent, les accusant de basse morale voire de pratiquer la sorcellerie. Les jongleurs ne sont la plupart du temps que des exécutants, des interprètes, alors que les troubadours et trouvères sont les auteurs des textes qu’ils récitent. Cela dit, il était fréquent que le jongleur introduise des variantes dans le texte, le mette à son goût, l’adapte ou y insère des passages personnels. Le Moyen Âge ne connaissait en effet pas du tous les notions de propriété intellectuelle et d’intégrité du texte d’aujourd’hui. Les jongleurs récitaient des chansons de geste, de la poésie, etc. Ces textes étaient alors chantés et le jongleur s’accompagnait d’une vielle.

Les jongleurs s’exprimaient dans la langue que comprenait le peuple (considérée péjorativement par les intellectuels), qu’il s’agisse de l’ancien français ou d’autres langues régionales (normand, picard, occitan, breton), par opposition au latin, langue savante de l’époque. En cela, ils se distinguent des clercs, qui s’exprimaient et écrivaient en latin. Les clercs méprisent la langue populaire, ou vulgaire (du latin vulgus, « peuple »), et méprisent donc aussi les jongleurs, qu’ils désignent par les termes latins péjoratifs joculares ou histriones (simples amuseurs méprisés : acrobates, pitres, musiciens…). Le terme « jongleurs » désigne alors l’ensemble des bateleurs, manipulateurs de balles et d’épées, équilibristes ou escamoteurs qui se produisent dans les foires.

Ils colportent une littérature orale. Étant donné le mépris des clercs (chargés de consigner les textes par écrit et de les recopier pour les conserver) pour la littérature en langue populaire, très peu de ces textes ont été conservés jusqu’à aujourd’hui, soit qu’ils n’aient pas été écrits, soit que - n’ayant pas été copiés - ils aient été détruits et perdus. Cela explique qu’on ne dispose d’à peu près aucun texte en ancien français antérieur au XIIe siècle (à l’exception de quelques hagiographies).

Au XIIIe siècle, les jongleurs sont écartés des cours au profit des ménestrels.


il est donc difficile d être réaliste dans la reconstitution aujourd'hui a moins de faire un véritable travail de recherche ce qui ne semble pas être la cas ici en espérant que la réponse te soit apporté sur un plateau d oré

de plus toutes les compagnies en reconstitution médiévale utilise le feu le crachage de feu .. que cela existait ou pas ...

cependant il existe surement des illustrations .. j ai un peu cherché sur galica mais j ai rien pas trouvé

_________________
jongler avec les mots ça compte pas mais avec les chiffres oui !!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Jeudi 11 Février 2010, 19h27, Sujet: Répondre en citant
Tifolle

 
Inscrit le: May 10, 2006
Messages: 14
Localisation: St André de Double




Merci pour ta réponse très complète !

Ca confirme bien ce que j'avais trouvé : le manipulateur d'objets n'existe pas seul, il est aussi montreurs d'animaux et musicien.

Au niveau des images, c'est sur que c'est dur d'en trouver !

Je suis d'accord sur le pb des clercs et des moines : on ne sait aujourd'hui que ce qu'ils ont bien voulu écrire !! ce qui me fait dire comme toi que le jonglage de feu devait bien exister, mais sous quelle forme exactement ?

Je me doute que ce qu'on fait en troupe est loin d'être histoirique (surtout cracher ou les objets comme les éventails ou mains de feu) mais ca se marie bien avec l'univers médiéval...

Pour le passage sur les chevaliers, ça voudrait dire que par exemple un gars habillé en chevalier qui manie une épée de feu ça pourrait être historique ? :-/


A bientôt

Tifolle
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Lundi 19 Décembre 2011, 1h55, Sujet: Répondre en citant
Joyo

 
Inscrit le: Dec 17, 2011
Messages: 5
Localisation: Dans mon camion




petite question pour les médiévaux à propos des torches utilisée pour s'éclairer au moyen-âge: existe t il une recette pour faire des mèches que l'on pourrais adapter sur des torches de jongle? (le kerdan c'est pas vraiment 12° siècle je crois...)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Lundi 19 Décembre 2011, 20h00, Sujet: Répondre en citant
Tifolle

 
Inscrit le: May 10, 2006
Messages: 14
Localisation: St André de Double




Bonjour !

Je n'ai pas trouvé de moyen sécurisé d'avoir des torches histo avec lesquelles on puisse jongler...
En tapant "fabriquer une torche" dans google, on trouve des dizaines de façons de faire des torches, historiques, "histo-crédibles", et pas histo du tout.
Le pb c'est qu'à chaque fois les matières utilisées deviennent trop liquides et coulent en brûlant, ou font des trop petites flammes, ou ont des fumées trop toxiques, ou autres...

Mais si je lis bien ta question, tu parles de mèches. Pour ça tu peux utiliser un peu n'importe quel tissu (assez épais bien sur, prends pas de la soie !), ça sera juste moins durable que le kevlar (il faudra changer le tissu quasiment à chaque fois).
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Lundi 19 Décembre 2011, 21h08, Sujet: Répondre en citant
ilmago

 
Inscrit le: Oct 07, 2006
Messages: 384
Localisation: Bruxelles




Pourquoi vouloir changer tes mèches ? Si c'est pour l'aspect historique/esthétique les spectateurs s'en apercevront à peine, et comme Tifolle l'a dit ça ne t'apportera que des misères. Si c'est par simple curiosité, tu peux toujours essayer la méthode retenue par les médiévistes : tremper une mèche en coton ou en chanvre dans du suif de boeuf en ébullition pour obtenir une mèche autonome. Mais tu t'apercevras vite que c'est inutilisable pour la jongle à cause des désavantages décrits par Tifolle.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
 
MessagePosté le: Lundi 9 Janvier 2012, 11h45, Sujet: Répondre en citant
Oli
Modérateur
 
Inscrit le: Aug 3, 2004
Messages: 1598
Localisation: Lille




Pour moi les plus anciennes traces de feu dont on soit sûrs viennent des iles tonga dans le pacifique.
C'est chez eux que les premières traces de poi ont été trouvées, et ils faisaient sans aucun doute du staff.

une thèse là-dessus :
http://eprintstetumu.otago.ac.nz/43/01/Paringatai_WIPCE.pdf

un autre site :
http://folksong.org.nz/pakete_whero/poi_slideshow/index.html
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   jongle.net Index du Forum -> Swing, Spin et Feu
 
Histoire du jonglage de feu...
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  


Powered by phpBB 2.0.11 © 2001-2003 phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com