Identification ou Devenez Membre
14710 membres sont enregistrés
Il y a en ce moment 145 personne(s) en ligne.
Vous avez nouveaux messages.

 
jongle.net :: Voir le sujet - Etapes de création
Connexion S'enregistrer Liste des Membres Rechercher
Le Site de Jonglerie le plus populaire du Net

jongle.net Index du Forum -> Le chapiteau -> Etapes de création
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
Etapes de création
MessagePosté le: Mercredi 22 Octobre 2014, 22h34, Sujet: Etapes de création Répondre en citant
Gaelle

 
Inscrit le: Oct 12, 2003
Messages: 981
Localisation: Belge-Bruxelles-Evere




Bonjour à tous,

Je tente d'écrire un sujet qui me tient à coeur depuis pas mal de temps.

La question est simple, pour les amateurs et pro qui se trouvent sur le forum. Quand vous décidez de commencer une création courte (numéro) ou longue :

Quelles sont les étapes par lesquelles vous passez?

Plus précisément..
Quels sont vos motivations du début?
Comment créer vous vos premières images, idées, concept?
Quelles sont les techniques que vous employez pour ne pas avoir l'angoisse de la création? (se retrouver dans une salle et se dire : "aller maintenant j'y vais - et ne rien trouver").
Est-ce que vous vous mettez des objectifs - genre deadline?
Est-ce que vous passez par l'écriture et si oui comment?
Est-ce que vous passez par l'improvisation?
Y'a t'il des clefs, des concepts à utiliser en jonglage pour créer? seul ou en groupe?

Beaucoup de questions. Je suis consciente que ça dépend des personnes, des manière de travailler, du ou des partenaires,...

Mais je me demandais s'il n'y avait pas des étapes clefs, pour vous, à ne pas manquer dans un processus (par exemple, l'écriture-la documentation-le travail en salle). Est ce que ça peut se faire par étapes ou de manière déconstruite...

Ou même j'aimerai bien savoir comment certains d'entre-vous fonctionnent.

Merci d'avance!

Gaëlle
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
 
MessagePosté le: Jeudi 23 Octobre 2014, 10h42, Sujet: Répondre en citant
mjchael
Modérateur
 
Inscrit le: Sep 23, 2002
Messages: 3952
Localisation: paris 14eme




Voilà un sujet trés intéressant ! J’ai hâte de lire les futures réponses Sourire

ps : je ne fais pas part de mon expérience d'amateur dans ce domaine, car je ne crois qu’elle soit suffisamment significative pour être pertinente à partager.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Jeudi 23 Octobre 2014, 15h59, Sujet: Répondre en citant
azerwhite

 
Inscrit le: Jun 18, 2009
Messages: 1311
Localisation: Paris




Un topic interne sur une réflexion que j'avais eu, il y a des remarques intéressantes pour ta démarche je pense. Comment faire un spectacle ?.
Cela sera ma réponse pour le moment.
super sujet.

_________________
Youtube : Whitejuggler
« The definition of insanity is doing the same thing over and over again and expecting different results » - Albert Einstein
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Jeudi 23 Octobre 2014, 16h37, Sujet: Répondre en citant
davidt
Modérateur
 
Inscrit le: Aug 10, 2010
Messages: 865
Localisation: Fouesnant




Salut !

Je n'ai pas non plus d'expériences concrétes dans ce domaine, juste eu quelques vélléités de numéros avortés... mais c'est un sujet que j'aborde souvent dans les interviews ou quand je rencontre des jongleurs pros... je te liste ci-dessous quelques notes que j'avais prises au grè du temps, mais c'est surtout pour servir de base de discussion, et que les jongleurs plus expérimentés puissent rebondir dessus ! Sourire

- Monter sur scène n'est pas un acte anodin... Ne pas hésiter à s'intéresser sur les motivations qui poussent à avoir cette envie.

- Concernant le point de départ, il y a une multitudes de façons de travailler...
Si on souhaite donner du sens à son numéro, poser sur le papier les intentions, ce que l'on souhaite partager, et ne pas hésiter à "décortiquer" ces intentions, comme on peut le faire en psychothérapie : a quoi associer telle ou telle valeur, ce que cela nous évoque, etc. quitte à aller dans des notions très abstraites. Et ensuite partir de toutes ces notions et essayer de voir comment le retranscrire jonglistiquement et corporellement. Un exemple au pif : je veux monter un numéro sur le thème de l'énergie... > qu'est ce qu'évoque l'énergie pour moi... mouvement, dynamisme, mais aussi énergie négative, la colère... > comment jongle une personne en colère... etc. etc.
- se fixer des "contraintes", qui peuvent être génératives... ou juste se fixer de très grandes lignes de travail : formes géométriques... montrer/cacher... partir d'un objet (boite, table, rideau...), partir d'une musique...

Quand on discute de la génèse de certains numéros avec leur auteur, on s'aperçoit que souvent le point de départ était très vague ! Il y avait juste un parti-pris de départ, sur lequel la personne a travaillé et travaillé, et ce n'est qu'au bout d'un bon moment que quelque chose émerge.

Le travail à deux est en général plus facile. Le "ping-pong" créatif marche bien. Chercher à étonner l'autre...
Si numéro solo, ne pas négliger les regards extérieurs... sinon filmer ses séances d'impro, et faire le tri ensuite.

Ne pas hésiter à sortir "vite" une ébauche de premier numéro, et le présenter, même s'il semble imparfait, et qu'au final il n'en restera rien, cela permet de "poser" quelque chose et de ne pas s'engluer dans les doutes...

Voilà, encore une fois c'est vraiment à ne prendre que comme des bases de pistes de réflexion ! Sourire

_________________
www.torondel.net - graphiste indépendant - Interviews de jongleurs - Atelier de jonglage en ligne
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Lundi 27 Octobre 2014, 15h58, Sujet: Répondre en citant
Maxi

 
Inscrit le: Mar 05, 2010
Messages: 72
Localisation: Bordeaux




Allez je m'y colle.

Je vais parler là de mon expérience de création d'un numéro court (c'est à dire une dizaine de minute au max ), et pas d'un spectacle long. Pour moi ce n'est pas tout à fait la même chose et j'ai pas encore assez d'expérience dans l'écriture de formes longues pour pouvoir en parler.

Pour une forme courte, pour moi le premier pas vient d'une envie de concrétisation. C'est à dire que j'ai en tête des choses très vagues comme des images scéniques "Tiens je me vois bien en train de faire ça en même temps que je regarde par là", des ambiances, des morceaux de routines de jonglages qui me touchent particulièrement, des idées de déplacement particuliers, une idée intellectuelle qui me trotte dans la tête.. Bref en somme n'importe quoi... Et à partir de là toutes ces idées abstraites j'ai envie de leur donner vie, qu'elles passent de l'état d'idée à l'état de matière. Ca c'est mon premier pas.

Pour ça, je m'enferme quelque part tout seul (salle de danse, ma chambre, peu importe mais j'ai besoin d'être tout seul) et j'approfondis. J'essaye de comprendre quelle est ma matière réelle. C'est à dire cette vague idée de scène que j'avais de moi en train de faire ça, je la réalise et j'essaye de comprendre qu'est ce que je fais réellement, qu'est ce qui se joue dans cette scène et ce qu'elle signifie. Et je fais ainsi avec tout ce qui me trottait dans la tête pour essayer de trouver un lien, une cohérence entre toute mes idées qui me permettrait de me dire "Ok, mon numéro son essence c'est ça".

A partir de là, j'ai le choix. Parce qu'il peut se trouver que je me dise "Ok l'essence de mon numéro c'est ça, mais moi ce ça j'ai pas du tout envie de le faire sur scène il m'intéresse pas". Dans ce cas là soit je reprends mes idées et j'essaye de voir si il y a pas autre chose qui m'intéresse dedans à côté duquel je suis passé, soit de me dire bon ben cette matière je la garde pour plus tard je vais réfléchir à d'autre chose que je veux faire sur scène.

Mais si l'essence de mon numéro me plaît. Dans ce cas, j'arrive à une période de recherche autour de ma matière pour l'approfondir, chercher des nouvelles images, des nouvelles idées qui sont cohérentes avec mon essence, disons avec l'univers que j'ai trouvé. Ca me permet de comprendre encore mieux mon univers en fouillant ce qu'il contient et pourquoi pas de trouver de la matière qui m'intéresse encore plus que celle que j'avais à l'origine.

A partir de là et grâce à toute cette matière que j'ai à disposition. Je peux commencer à me poser des questions d'écriture. C'est à dire basiquement pour un numéro court : 1 comment je rentre? 2 qu'est ce que je fais? 3 comment je sors?

Et là pas le choix faut essayer. Je me dis "Ok je rentre comme ça, puis après ce bout de routine qui me plait et que je connecte avec ça parce que ça m'évoque ça et ensuite ce pas là qui me permet d'être là à faire tel truc blablabla..." Bref j'essaye. Et je vais commencer à avoir envie de montrer. Parce qu'à ce moment là j'ai besoin de savoir si j'ai compris de quoi je parle. C'est à dire que si je montre ma première ébauche et qu'on me dis "Oula c'était bizarre, c'était pas clair dans le registre, j'ai pas compris pourquoi t'as fait ça, je savais pas si c'était censé être drôle ou pas" alors que dans ma tête c'était clair c'est qu'il y a un problème. Soit d'écriture, c'est à dire qu'il y a un problème dans la dramaturgie, les choses s'enchaînent sans cohérence et on est perdu. Soit c'est encore ma matière qui est trop floue et qu'il faut que je comprenne mieux pour pouvoir la donner avec clarté.

Puis à partir de là, c'est plus que des essais jusqu'à arriver à une forme satisfaisante. C'est à dire le moment où je monte sur scène en sachant pourquoi je fais chaque mouvement et qu'en me regardant tous les spectateurs comprennent ce que je fais et le vivent avec moi.

Ensuite pour répondre à tes questions :

Citation:
Est-ce que vous vous mettez des objectifs - genre deadline?

Pour moi les deadline sont très importantes parce qu'elles forcent à essayer d'assumer une forme. Sans montrer assez vite tu prends le risque de t'embarquer dans une recherche que tu crois avoir comprise alors que la vérité de ce que tu fais est ailleurs et tu ne t'en es pas rendu compte. Ca peut faire perdre beaucoup de temps et il arrive aussi qu'une écriture très fraîche et même naïve soit hyper cohérente et pleine de belle chose parce que l'univers est montré encore très brut et pas lissé voire déformer par d'autre matière ultérieur qui n'ont pas leur place.
En gros pour moi en début de création d'un numéro, on peut se permettre de tenter une écriture après seulement quelque jours de travail pour avoir une première idée de ce que pourrait être le numéro terminé. Ou au moins pour voir le numéro tel qu'il est fantasmé pour l'instant. Mais ca dépend des gens et des matières, certaines matières demandent d'être bosser plusieurs mois pour être intéressante et ça peut ne servir à rien de les montrer avant à part de décourager.. A voir quoi..

Citation:
Est-ce que vous passez par l'écriture et si oui comment?

Personnellement j''écris très peu, et quand je le fais c'est soit parce que j'ai besoin de suivre ma réflexion sans risquer de la perdre en route, donc c'est pour m'aider à réfléchir sur quelque chose, soit c'est par peur d'oublier une idée..

Citation:
Est-ce que vous passez par l'improvisation?

Oui beaucoup, tant que je suis pas en phase d'écriture je fais que improviser. Et même quand je commence à écrire des choses, je me laisse libre d'improviser si je sens que ça peut m'amener vers quelque part d'intéressant.

Citation:
Y'a t'il des clefs, des concepts à utiliser en jonglage pour créer? seul ou en groupe?

J'aurais envie de dire que les seuls clés et concepts à utiliser sont ceux qui te parlent et dans lesquels tu sens que tu avances. En groupe le plus important c'est de se mettre d'accord sur ce qu'on est en train de faire au moment où on le fait, mais ça on pourrait en parler pendant des kilomètres de pages.

Citation:
Quelles sont les techniques que vous employez pour ne pas avoir l'angoisse de la création? (se retrouver dans une salle et se dire : "aller maintenant j'y vais - et ne rien trouver").

Essaye n'importe quoi. N'importe quoi c'est mieux que rien.


Voila pour ma part. Je me suis pas mal étalé, j'espère que c'est pas trop indigeste. J'attends vos réactions!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Mercredi 29 Octobre 2014, 8h13, Sujet: Répondre en citant
davidt
Modérateur
 
Inscrit le: Aug 10, 2010
Messages: 865
Localisation: Fouesnant




Salut Maxi !

Merci pour ton partage d'expérience ! Une question me vient à la lecture...

Maxi a écrit:
Puis à partir de là, c'est plus que des essais jusqu'à arriver à une forme satisfaisante.


Comment fais-tu pour déterminer si la forme est satisfaisante, justement ?
Est-ce que tu filmes tes essais, et tu juges selon ton regard ?
Ou alors tu te bases uniquement sur ton ressenti personnel ?
Ou alors tu fais appel à des regards extérieurs ?

J'ai déjà eu l'occasion de voir ton numéro court, que j'aime beaucoup d'ailleurs, tu travailles beaucoup avec le corps, est-ce qu'il a pu t'arriver de travailler un "mouvement" ou une séquence qui soit très agréable à "jouer" corporellement, mais que tu t'aperçoives ensuite que cela ne rende pas forcément aussi bien visuellement du point de vue du spectateur ? Comment se fait le choix, dans ces moments là ?
Oui, je sais, j'avais dit "une question" au début, et il y en a un paquet au final, désolé Sourire

_________________
www.torondel.net - graphiste indépendant - Interviews de jongleurs - Atelier de jonglage en ligne
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Mercredi 29 Octobre 2014, 13h55, Sujet: Répondre en citant
Maxi

 
Inscrit le: Mar 05, 2010
Messages: 72
Localisation: Bordeaux




Citation:

Comment fais-tu pour déterminer si la forme est satisfaisante, justement ?
Est-ce que tu filmes tes essais, et tu juges selon ton regard ?
Ou alors tu te bases uniquement sur ton ressenti personnel ?
Ou alors tu fais appel à des regards extérieurs ?



Les 3 en fait, voire même 4 avec les retours du public qui sont différents de ceux d'un regard extérieur qui connait mon travail. En gros je pense pouvoir dire que ma forme est aboutie à partir du moment où tout ces regards concordent avec mon envie. C'est à dire qu'en rentrant sur scène je sais ce que je vais y faire, quand je suis sur scène je sens que c'est ce que je fais et que je le maîtrise, puis une fois sorti un regard extérieur me le confirme et moi même si je regarde la vidéo y'a pas de moments où je me dis tiens là c'est flou, je comprends pas bien ce que je fais ou alors tiens à ce moment là je croyais être en train de faire ça mais en fait ce qu'on voit c'est autre chose (d'ailleurs cet exercice demande à réussir à prendre pas mal de recul pour ne pas s'autojuger en se regardant, c'est pas évident au début).

J'ai l'impression que ça peut paraître un peu obscur comme ça mais ramener à un numéro de jonglgage disons classique ça se résumerait à ça :
L'envie du jongleur : "J'ai envie de faire une routine impressionante sur une musique qui à la pêche."
Il choisit sa musique, écrit sa routine, monte sur scène et la joue. Puis en sortant il va voir les gens en qui il a confiance et qui lui disent " Wah t'as routine elle est super dure, c'était vachement impressionant et ta musique elle est cool elle met l'ambiance."
A ce moment là, on peut dire que la forme est satisfaisante.


Citation:
est-ce qu'il a pu t'arriver de travailler un "mouvement" ou une séquence qui soit très agréable à "jouer" corporellement, mais que tu t'aperçoives ensuite que cela ne rende pas forcément aussi bien visuellement du point de vue du spectateur ? Comment se fait le choix, dans ces moments là ?


Je saurais pas dire si ça m'est déjà arrivé ou pas, en tout cas je me suis jamais formulé ce problème en écrivant un numéro, mais plus probablement en écrivant ou en cherchant un enchaînement à l'entraînement.
Je pense que le choix doit se faire suivant l'envie définie pour le numéro. Si l'envie est de travailler et de montrer un état physique ou émotionnel qui amène à jongler de telle manière qu'on ne comprend pas les trajectoires des objets, qu'on distingue mal les mouvements où je ne sais quoi, alors si on souhaite être fidèle à sa recherche il ne faut pas jeter ces mouvements là, mais trouver comment les montrer pour qu'ils représentent ou figurent au mieux l'état recherché . En revanche si l'envie est de montrer du jonglage, dans ce cas je pense qu'il vaudra mieux chercher des mouvements visuellement intéressant pour le spectateur.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   jongle.net Index du Forum -> Le chapiteau
 
Etapes de création
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 1  

  
  


Powered by phpBB 2.0.11 © 2001-2003 phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com