Identification ou Devenez Membre
16720 membres sont enregistrés
Il y a en ce moment 326 personne(s) en ligne.
Vous avez nouveaux messages.

 
jongle.net :: Voir le sujet - Vos influences jonglistiques ?
Connexion S'enregistrer Liste des Membres Rechercher
Le Site de Jonglerie le plus populaire du Net

jongle.net Index du Forum -> Le chapiteau -> Vos influences jonglistiques ? Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
Vos influences jonglistiques ?
MessagePosté le: Mardi 16 Novembre 2004, 13h46, Sujet: Répondre en citant
matteo

 
Inscrit le: Jun 2, 2003
Messages: 2676
Localisation: paris 10




garnav a écrit:
Petite précision le duo de jongleurs écossait devait être "Haggis et Charlie" ( Haggis Mc Leod & Charlie Dancey ). Il est aussi l'un de ceux qui a la plus de présence sur scène.

je me disais aussi, haggis et mac leod ca faisait un peu bizarre

garnav a écrit:
Par contre ce qui me fait vraiment grincer des dents c'est le terme de "véritable artiste". Je trouve que cela fait allusion à une sorte de concensus intellectuel qui ne plait pas. Il est clair pour moi que Anthony Gatto, Jérome Thomas ou Jay Gilligan sont tout trois des artistes à part entière, chacun s'exprimant de manière différente. Il n'y en a pas un de plus véritable qu'un autre. La préférence dépend des gouts et des couleurs de chacun.
je suis entierement d accord, mais ca fait qd meme mal de se dire que thomas dietz est un artiste. pourquoi pas n importe qui qui sait faire du 3 diabs, ou du 5 massues, ou du 7 balles alors?

_________________
si vous ne trouvez plus rien, cherchez autre chose
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
 
MessagePosté le: Mardi 16 Novembre 2004, 14h28, Sujet: Répondre en citant
zedric

 
Inscrit le: Jun 17, 2002
Messages: 343
Localisation: ardècheeuuu...




Salut Garnav !
oups désolé d'avoir été si loin dans mes propos ! Ca me rappelle le temps où j'étudiais aux Beaux-Arts, et où je gonflais certains de mes profs avec mes prises de positions... Ou le lycée, pareil... Note que j'ai toujours assumées ces prises de positions !
En fait, je suis très critique à l'égard du travail et de la personne de Jay Gilligan car, malgré les oppurtunités qui m'ont été offertes de le voir sur scène, et dans certaines vidéos, il n'arrive à aucun moment à m'émouvoir...
Je ne remets pas en doute son travail technique... Mais ce que j'ai vu de lui (et ses potes) sur la scène de Malakoff m'a fortement déplu. Cela ne m'a pas fait pas rire, ni rêver, j'ai trouvé ça vide de sens... L'aspect technique ne pas transcendé non plus... En fait je reste toujours aussi abasourdi par la position de Jérôme Thomas (qui était assis juste devant moi !), et qui proclama à l'assistance que, en gros, c'était génial...
Je trouve Gilligan un peu trop sûr de lui, un peu trop m'as-tu-vu; d'ailleurs à Nottigham, quand il arrive en mâchant son chewing-gum, je trouve ça limite.
Ou alors, okay, d'accord ! qu'il utilise ce côté irritant en jeu de scène, et qu'il signifie quelque chose ! Un peu comme Jean Yanne a gardé son côté bougon, ou De Funès son côté enervé, Pierre Richard son côté doux rêveur maladroit, etc...
Voilà pourquoi j'ose dire que Jay n'est pas, à mon sens, un véritable artiste. Il ne m'emeut pas. D'ailleurs j'irai un peu plus loin, en ajoutant que j'ai aussi du mal à considérer comme artiste quelqu'un comme Gatho ! Alors que des "petits" comme Juve (me souviens plus son prénom !?) peuvent, pour moi, prétendre à ce titre...
Et voilà le débat ré-ouvert, l'art est-il technique ou émotion, ou encore autre chose ! Comme un subtil équilibre entre les deux ?...
Etant donné que l'Homme se creuse la cervelle sur cette question depuis plusieurs millénaires, sans vraiment trouver de réponse, je n'irai pas plus loin.
Juste, je cherche, dans mon propre travail de comédien, à utiliser l'outil de la jonglerie et de la manipulation d'objets comme un chemin vers... ma vérité ? Mon authenticité ?
Quand au carcan intellectuel, oui bien sûr, j'en prend note; J'essaie ainsi de garder un esprit ouvert, je suis à l'affut de ma capacité à changer mes positions... Mais je crois aussi que le monde de la culture doit évoluer à coups de gueule, parfois... Sinon on risque d'arriver à des aberrations. J'imagine par exemple qu'on pourrait un jour considérer comme des "stars" de vagues ados sans talents issus d'une sois-disant académie se contentant de beugler plus ou moins juste. Mais bien sûr tout cela, c'est de la science-fiction...
Sur ce, bonne jongle à toi ! Et désolé de faire grincer des dents !
Heu moi j'aime bien discuter avec toi garnav ! Et ah oui pour haggis mc leod, désolé, ma mémoire me joue des tours, parfois...

_________________
Pour les spectacles de la compagnie de moi et Linou :
http://www.cie-daruma.com
Pour ma galerie de dessins :
http://zedric.free.fr
(jongleurs, science-fiction, fonds d'écran, et autres...)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Mardi 16 Novembre 2004, 15h47, Sujet: Répondre en citant
garnav

 
Inscrit le: Jun 28, 2002
Messages: 5756
Localisation: Caen




Moi aussi j'aime bien discuter, ce que je voulais dire essentiellement c'est que cette notion de véritable artiste dépend de la vision que chacun de nous a de l'art. Pour ma part je pense en therme de jonglerie que la technique est un élément essentiel et préliminaire à tout autre travail. Après la place de l'art dans la société : l'art doit-il produire du beau ? doit-il produire du sens ? doit-il produire de la performance ? doit-il produire de l'émotion ? ou doit-il tout simplement se contenter d'exister ?

Au dela des ces questions générales il y en a tout un tas d'autre qui mérite de se poser en rapport au cirque et à la jongle. Aujourd'hui le concensus veux que l'on encense le cirque contemporain au détriment du cirque trad. J'ai parfois l'impression qu'il n'est plus possible de créer un spectacle si l'on ne joue pas un personnage, qu'on ne prend pas de massues blanches, qu'on ne se roule pas par terre au moins une fois et qu'on ne récite pas un texte philosophique ou un poème. Cela peut sans nul doute donner quelque chose de bien mais ce ne sont certe pas des condition ni nécessaire ni suffisante à la création d'un spectacle de cirque. L'essentiel dans le spectacle c'est d'avoir du contenu, l'enrobage et accessoire, très accessoire.

C'est vrai que le cas de Thomas Dietz est interessant vu qu'il représente le coté sportif de la jonglerie. La question pour définir un artiste se poserait donc plus en therme de démarche et de don de soi. Le point commun entre Gatto, Gilligan, Thomas c'est la volonté de présenter un vision de leur pratique, de leur art à un public, de donner leur énergie sur scène pour ce public et partager avec eux le moment du spectacle. Je crois que c'est cette démarche qui fait d'eux des artistes.

Au risque de paraître choquant le chanteurs de la star'ac sont des artistes, peut-être pas authentiques, formatés et modelés mais des artistes quand même. Il existe bcp de jongleurs formatés dans un courant ou un autre, peu ont la chances et le talents d'exister par eux-même. Et encore moins nombreux sont ceux qui ont ou seront amener à traverser les ages. Je pense à Rastelli et Francis Brunn sur le moment j'aimerai bien savoir comment nous acceuillerions ces artistes dans le monde du cirque contemporain si nous pouvions les faire revenir.

Allez de toute façon mes dents n'ont pas grincer longtemps Grand sourire
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
 
MessagePosté le: Mercredi 17 Novembre 2004, 16h04, Sujet: Répondre en citant
zedric

 
Inscrit le: Jun 17, 2002
Messages: 343
Localisation: ardècheeuuu...




Salut Garnav,
allez, je rebondis sur ton mail, c'est bien, ça fait de la lecture aux internautes ! J'ai bien envie de continuer à creuser le sujet. Cela bien entendu dans le but de pousser les jongleurs du forum à se poser eux aussi des questions, et de leur donner l'envie de voir du spectacle vivant.
Je crois que le cirque contemporain a été encensé, comme tu dis, parce
qu'il a peut-être réussi à transférer des techniques de cabaret(...) sur une scène, à méler plusieurs techniques, comme la comédie, la jongle et la mise en lumière... par exemple. Tout cela au service de l'émotion, de la poésie, de l'art. C'était le travail formidable du Cirque Plume. Entre autres...
Admettons que les jongleurs de cirque, les jongleurs travaillant le côté sportif, comme tu dis, soient des artistes. A mes yeux, cette vision des choses me semble obsolète, vieille de quelques décennies, il y a aujourd'hui un travail d'engagement à accomplir pour faire de la jonglerie un art, un mode d'expression.
Le sens d'un spectacle de Gilligan c'est peut-être que la technique suffit, qu'il n'y a pas besoin d'engagement pour faire du spectacle.
C'est peut-être pourquoi cela m'irrite tellement.
"Vous voulez faire du spectacle, il vous suffit d'être meilleur que moi" en quelque sorte... D'être plus performant...
D'ailleurs, "Performance" en anglais signifie spectacle !

Je voudrais ici établir un parallèle avec le patinage artistique (car c'est une discipline qui contient le mot "art"): Un patineur artistique est-il un artiste ? Ou un technicien, exécutant des figures imposées, et une chorégraphie "normalisée", notée... Un jongleur se produisant sur scène est-il forcément un artiste ? Ou peut-il lui aussi être "simplement" un technicien ?...
Quand tu dis "J'ai parfois l'impression qu'il n'est plus possible de créer un spectacle si l'on ne joue pas un personnage, qu'on ne prend pas de massues blanches, qu'on ne se roule pas par terre au moins une fois (...)", tu fais allusion à une certaine école (ou mouvement) de jonglerie, costume noir et matos blanc... Inspiration danse contemporaine... L'appartenance à une école ne veut pas forcément dire formatage, non ? Peux-t'on dire de Schwiertzke et de Ménard qu'il font la même chose, parce que "formés" par Thomas... Le choix d'une esthétique, et le fait qu'on la suive, ne veut pas forcément dire laisser de côté sa propre créativité... Bien sûr, il est facile, aussi, de se planquer derrière une esthétique, et de s'en contenter...
(Entre parenthèses, quand je me suis offert des sillicones il y a moultes années, je les ai choisies roses! Pour ne pas me sentir englobé dans ce mouvement... après j'ai acheté des oranges...)

Engagement dans l'art... Je voulais citer Iris, qui m'a vraiment impressionné, dans le sens qu'il a laissé à jamais sa trace imprimée en
moi. Il interprète un fou en camisole qui se laisser embarquer dans sa
propre folie, son support principal étant les balles rebond et leurs lancers/attrapages, c'est à dire leur jonglerie.
Ici la jongle est un outil magnifiquement employé au service de l'expressivité du comédien Iris.
C'est pourquoi il est à mes yeux un artiste.
Les chanteurs de la star ac' ne sont pas des artistes, désolé : comment
peut-on se permettre de chanter "Ne me quitte pas" de Brel, en essayant
vainement de calquer des émotions dessus. Tout est faux. Tout est vide.
Brel était un artiste, qui vivait sa chanson. Le chanteur de la star ac' est un "technicien", formaté à beugler juste, en récitant des mots qui le dépassent, qui ne le concernent pas.
Si je me permets d'être aussi cassant, c'est qu'il m'a fallu une dizaine d'années avant d'employer ma technique de jongle pour la mettre au service d'une mise en scène.
Ce qui veut dire,pour moi, que pendant dix ans, ce que j'ai fait en jongle n'était pas de l'art, c'était une discipline.
J'en profite pour citer Matteo :
"bin c est le but de la jongle au bout d un moment. evidemment il faut
creer ses figures, sinon tu fais que recopier les autres et ca perd de
son interet."
Non.
Le but de la jongle peut-être aussi d'acquérir un outil de spectacle, au service de l'art...
Tous ces mots sont grands j'en convient, bien plus grands que moi, mais
je suis en recherche, et je l'affirme !
Bonne jongle à tous !

_________________
Pour les spectacles de la compagnie de moi et Linou :
http://www.cie-daruma.com
Pour ma galerie de dessins :
http://zedric.free.fr
(jongleurs, science-fiction, fonds d'écran, et autres...)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Mercredi 17 Novembre 2004, 16h32, Sujet: Répondre en citant
talaron
Admin du site
 
Inscrit le: Aug 22, 2004
Messages: 1369
Localisation: Paris




Crois tu vraiment qu'un gars comme gilligan ne ressent aucune émotion quand il fait son spectacle ?
Le jonglage peut être couplé à la danse, c'est un beau spectacle, mais gilligan est avant tout un jongleur, et c'est par cet art qu'il communique ses sentiments.
Ensuite on peut être plus ou moins sensible à ce qu'il fait.
Certaines danses, très expressives, ne m'émeuvent pas forcément non plus.

_________________
plop
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Numéro ICQ
 
MessagePosté le: Mercredi 17 Novembre 2004, 20h05, Sujet: Répondre en citant
garnav

 
Inscrit le: Jun 28, 2002
Messages: 5756
Localisation: Caen




Je rejoint talaron sur ce point tout art mets en scène un technique créative. Avant de sculpter le penseur Rodin à appris la technique de sculpture, avant d'inventer le cubisme Picasso à appris à tenir un pinceau. Avant de monter sur scène les jongleurs apprennent à manipuler leurs objets. Comme je l'ai laissé entendre le mélange de plusieurs discipline peu donner de très belle choses mais n'est pas nécessaire. De la même manière un artiste qui se restreint aux techniques de jonglage pour s'exprimer n'est pas forcément qu'un technicien sans expressions. C'est pour cela que je parle d'engagement personnel, d'énergie mise en oeuvre sur scène. Gilligan ou Gatto sont très impliqué dans leurs numéros, ils dégagent une énergie considérable bien au-dela de leurs simples enchainements techniques. Ils ont une présence très forte qui ne correspond très certainement pas aux canons actuels de l'art mais qui existe. C'est pour cela que je préfère ne pas donner de jugement mais simplement laisser les spectateurs s'impregner des énergies de chacun.

Je crois que l'artiste en chacun de nous s'exprime dès que nous pratiquons une technique faisant appel à la créativité, l'imagination et l'interprétation. Tout cela défini ce que j'ai nommé précédement la démarche artistique. Le cas de Thomas Dietz, et je n'ai pas été très clair précedemment, me semble effectivement plus proche de la démonstration que du spectacle. La raison essentiel vient du fait qu'il se produit pour se combler d'autosatisfaction il n'y a pas d'échange d'énergie avec le public.

Les chanteurs starac font partie d'une autre catégorie ce sont des artistes qui font appel à leur créativité, leur imagination et leurs interpretations (si si) le seul problème c'est que leur imagination est très limitées et que leurs interpretations sont bcp plus nulle que les originaux. On a le même phénomène dans le cirque avec, par exemple, le numéro rebond de Michael Moshen qui a été plagié par des artistes traditionnels complétements dépassés. On peut être artiste et mauvais dans ce que l'on fait ce n'est pas incompatible... Le plus dur étant de s'auto-analyser pour s'exprimer au mieux de nos possibilités.

J'aurais bien aimé plus de retour sur Francis Brunn et Rastelli : artistes, techniciens ou les deux ; et sur cette notion de traverser les ages ? Peut-être en prenant des références plus large et plus hétéroclytes : les Gandinis, Manu Laude, Stephan Grüss, Stephan Sing, le Petit Travers, Imer, Jason Garfield, Popovitch, Françoise Rochais, Tony Frebourg, Tre'space, Maksim Komaro, les Flying Karamazov Brothers, Air Jazz, Albert Lucas, Sergei Ignatov (père), L.A Street, Cinquevalli, les Perezoff, Bob Bramson, Chris Kremo, Bobby May, Vova Galchenko, Ville Wallo... Ce serait intéressant de voir comment nous les classerions, de se poser la question parmi les jongleurs que l'on connait dans cette liste mais aussi pour ceux que l'on ne connait pas en faisant quelques recherches clin d'oeil

En tout cas ce débat est très enrichissant Grand sourire
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur MSN Messenger
 
MessagePosté le: Jeudi 18 Novembre 2004, 14h27, Sujet: Répondre en citant
zedric

 
Inscrit le: Jun 17, 2002
Messages: 343
Localisation: ardècheeuuu...




Salut à vous !
Talaron, je ne sais pas si Gilligan ressent de l'émotion; sans doute. Je dis juste que ce qu'il propose sur scène ne me semble pas entrer dans une démarche de partage d'émotion. Et je dis bien "me semble", tout cela étant bien subjectif… Attention : je me permet d'être critique parce que moi aussi je suis confronté à un public et que je me mets en danger ! A mon sens, même si se limiter à de la performance pour monter sur une scène peut suffire dans une convention, où il y a là un public "lecteur" et amateur de technique, cela n'excuse à mes yeux pas une attitude comme celle de Gilligan. Désolé.
Ce que j'ai eu la chance de voir de Jorg Muller était extrèmement technique, absolument maîtrisé, il n'incarnait pas de personnage, et pourtant la beauté de ce qu'il faisait m'a touché, ému. Pourtant il était neutre.
Si je laisse de côté mon affect, d'accord Gilligan est un artiste. Mais quelque chose me gène avec ce qu'il fait. A mon sens, son "assurance" et son message dénigrent le travail et la démarche artistique de tas de gens talentueux, en recherche. D'ailleurs, Garnav, tu constateras que je ne reste très critique qu'à l'égard de Jay Gilligan.
J'ai cherché à comparer le travail scénique de Gilligan avec des artistes utilisant une autre forme d'expression et je pensais à la musique, et au mouvement punk des débuts. Les Clashs étaient des rebelles, jouaient saturé, et leur comportement sur scène était outrancier… Mais c'est cette rebellion qu'ils exprimaient. Gilligan, chez qui je me permet de lire cette tendance, avec son chewing-gum et sa façon de jeter ses objets par terre en attitude "rebelle" (?), se contente pour moi de dire : "je suis le meilleur, j'ai mon fan-club, et ma technique suffit."
Ca me rappelle un film, que je ne peux que vous conseiller, qui aborde magnifiquement le sujet de l'engagement dans l'art : "Shine".
Une scène montre un coucours entre le héros du film, pianiste, et un concurrent; ils interprètent le même morceau, mais le héros (qui devient fou), qui mets toute son âme dans son interprétation, perd. Le gagnant brandit son poing dans une attitude sportive très drôle, et très triste.

J'ai eu l'occasion de voir pas mal d'artistes jongleurs sur des Scènes Nationales (théâtres), et ces gens avaient un spectacle, et étaient remplis d'émotions, et embarquaient leur public, pour le faire rêver, rire… Ils maîtrisent leur technique de jongle, qui est un outil au service de la scène. Voilà pourquoi se sont pour moi de "vrais artistes".
Mais peut être Gilligan a-t-il évolué depuis, ou cherche t-il à évoluer, est devenu plus humble ???
Je reste curieux de ce qu'il propose sur scène…
Garnav, je ne sais pas comment le travail d'artistes du music-hall, de cabaret ou de cirque traditionnel, Brunn et Rastelli, serait reçu s'il revenaient parmi nous… Prenons Guernica de Picasso. Ou la Joconde. Ou le Requiem de Mozart… Ces œuvres (et tant d'autres…) ont traversé les âges, et leur impact émotionnel nous touche encore.
De la même façon, si Rastelli revenait, peut-être que sa technique fabuleuse pourrait-elle nous émouvoir, comme Jorg Muller, encore une fois, m'a ému ?
Peut-être aussi que Rastelli, au lieu de se consacrer au football comme il l'a fait peu de temps avant sa mort, se mettrait s'il revenait parmi nous, à travailler de la scène, du personnage ? Avec Peter Greenaway Grand sourire ? Ou les Gandinis... 8) ??
Peut-être comme Gatto, poursuivrait-il une carrière de technicien pur, d'artiste de music-hall, casino, cabaret, avec un numéro de 10 minutes… (Karl Heinz Ziethen disait "une vie en dix minutes…." à propos du temps imposé par le music-hall, le cirque trad…)
Qui peut savoir ?
La mère d'une amie, très grande amatrice de musique classique, disait avec raison que si Mozart revenait aujourd'hui, il ferait de la techno !
Sur ces reflexions, bonne jongle à tous zé à toutes !
Et que le débat continue ! Tirer la langue

_________________
Pour les spectacles de la compagnie de moi et Linou :
http://www.cie-daruma.com
Pour ma galerie de dessins :
http://zedric.free.fr
(jongleurs, science-fiction, fonds d'écran, et autres...)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Jeudi 18 Novembre 2004, 15h04, Sujet: Répondre en citant
Régis

 
Inscrit le: Aug 3, 2003
Messages: 7324
Localisation: Annemasse - Genève




petit témoignage: j'ai était tres emu pas "tonight we are in pittsburg", le melange skoro/gilligan etait merveilleux. preuve que , tout comme chacun s'exprime diferement avec l'art, chacun percoit diferement a travers l'art aussi.
je pousserai presque mon resonnement jusqu'a citer oscar wilde qui disait que ce n'est pas l'auteur qui faisait de l'art, mais le lecteur.


zedric a écrit:
J'en profite pour citer Matteo :
"bin c est le but de la jongle au bout d un moment. evidemment il faut
creer ses figures, sinon tu fais que recopier les autres et ca perd de
son interet."
Non.


je suis d'accord avec Cédric (je suppose que c'est ton prénom?) l'art c'est pas l'innovation (pas forcément du moins)
combien y a t il d'ecrivain romantique?, les tableaux pointillistes sont tous pointillistes, pourtant tous les artistes sont reconnus comme tels, meme s'ils n'ont rien inventé.

Aujourd'hui on confond art et excentrisme de plus en plus, c'est bien dommage.



pour ce qui est du jonglage, je le considere comme un art a part entiere, sans besoin de fioriture exterieure (danse musique). il y a tellement de chose diferente a percevoir entre une cascade 3 balles et un 9750000 pirouette. enfin moi je ressens beaucoup de choses differentes en les faisant en tout cas. Donc oui, jay est un artiste, jason garfield aussi, thomas dietz egalement, mais cet avis n'engage que moi clin d'oeil



(ps: ca fait du bien de voir des propos construits)

_________________

Bigoud N Jongle 2009, viendez!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Jeudi 18 Novembre 2004, 17h11, Sujet: Répondre en citant
matteo

 
Inscrit le: Jun 2, 2003
Messages: 2676
Localisation: paris 10




Régis a écrit:
zedric a écrit:
J'en profite pour citer Matteo :
"bin c est le but de la jongle au bout d un moment. evidemment il faut
creer ses figures, sinon tu fais que recopier les autres et ca perd de
son interet."
Non.


je suis d'accord avec Cédric (je suppose que c'est ton prénom?) l'art c'est pas l'innovation (pas forcément du moins)
combien y a t il d'ecrivain romantique?, les tableaux pointillistes sont tous pointillistes, pourtant tous les artistes sont reconnus comme tels, meme s'ils n'ont rien inventé.

Aujourd'hui on confond art et excentrisme de plus en plus, c'est bien dommage.
j ai jamais parlé d art. de toute façon pour moi la jongle c est pas un art. c est une passion.
c est le jongleur qui décide s il fait de l art ou du sport, ou s il s amuse juste. et le spectateur aussi. de toute façon peu importe. ca sert a quoi de savoir si on fait de l art ou du cochon? on s en fout

_________________
si vous ne trouvez plus rien, cherchez autre chose
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
 
MessagePosté le: Jeudi 18 Novembre 2004, 17h35, Sujet: Répondre en citant
talaron
Admin du site
 
Inscrit le: Aug 22, 2004
Messages: 1369
Localisation: Paris




euh, j'aimerais pas payer pour aller voir un cochon, ni m'en inspirer dans ma jongle., ni en rêver la nuit roll
C'est sûr que c'est très subjectif tout ca, ce sont les goûts de chacun, après tout on discute bien de nos influences jonglistiques. Mais c'est interessant de connaître ce que les autres ressentent pendant un spectacle, chacun y saisit quelquechose de différent, et c'est sans doute différent de ce que l'artiste a voulu faire passer.

Peut-être qu'à force, tu deviendras (ou es tu déjà ?) blasé par la jongle pure, et que ce qui t'interessera, c'est le mélange de plusieurs techniques artistiques. A quand un concert de jongleurs ? clin d'oeil
Mais quand je regarde quelqu'un comme Jay Gilligan, je suis encore ébailli par ce qu'il fait, et j'y voit beaucoup d'entrainement et de recherche. C'est déjà un merveilleus spectacle.

C'est un artiste pour moi, sans nul doute. Il maîtrise sa technique et peut ainsi y faire passer un sentiment. Mais je n'ai pas encore assez de balles éventrées ni de massues décapitées pour me sentir capable de juger de sa qualité d'artiste.

_________________
plop
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Numéro ICQ
 
MessagePosté le: Jeudi 18 Novembre 2004, 17h36, Sujet: Répondre en citant
Régis

 
Inscrit le: Aug 3, 2003
Messages: 7324
Localisation: Annemasse - Genève




t'as raison matteo ca sert a rien de se poser des question puisqu'il est si simple de rester c** (au fait si tu t'en fou pourquoi lis tu ce post? clin d'oeil )

meme si tu parla pas d'art je suis pas d'accord avec toi. c'est pas parceque c'est deja vu que ca pert de l'interet (par contre l'inverse peut etre vrai si c'est jamais vu, ca peut gagner en interet).

Citation:
c est le jongleur qui décide s il fait de l art ou du sport, ou s il s amuse juste. et le spectateur aussi.


tout a fait d'accord,

_________________

Bigoud N Jongle 2009, viendez!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Jeudi 18 Novembre 2004, 18h58, Sujet: Répondre en citant
matteo

 
Inscrit le: Jun 2, 2003
Messages: 2676
Localisation: paris 10




talaron a écrit:
Peut-être qu'à force, tu deviendras (ou es tu déjà ?) blasé par la jongle pure, et que ce qui t'interessera, c'est le mélange de plusieurs techniques artistiques.
je suis passé par ma phase mouvements a 3 balles, avec des multiplexes.... jusqu a ce que je me rende compte que c etait une manière de masquer un gros manque de technique, ou plutot une grosse flemme de bosser la technique. alors j ai decidé d arreter de me voiler la face, et de me mettre a bourriner et bosser la fluidité. et plus ca va plus j adore les trucs bourrins propres. franchement qd on regarde toby walker ou denis paumier jongler, ca fait pas pareil que de voir jay gilligan ou thomas dietz

_________________
si vous ne trouvez plus rien, cherchez autre chose
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
 
MessagePosté le: Samedi 20 Novembre 2004, 10h49, Sujet: Autre influence jonglistique... Répondre en citant
lulu el crochu II
Modérateur
 
Inscrit le: Mar 10, 2004
Messages: 635
Localisation: lyon




Bon je vais rajouter quelques influences persos, la pluspart ne disposant pas de site internet, je sais pas si grand monde les connaitra ici.

En premier, le spectacle qui a déclenché le virus de la jongle chez moi, il y a dix ans:
Nu de Ph. GOUDARD et Marie Paul B avec 3 jongleurs hallucinants : Manolo et Jorge MULLER et EzechLe Floch. Ce fut une énorme claque et à l'époque il n'y avait pas autant de jongleurs et faire du 5 balles en tant qu'amateur était une bonne performance.
A la même époque à peu près, Pocheros avec encore Jorge MULLER, c'était aussi énorme.
Mais la plus grosse influence sur mon style à 3 balles est et restera Laurent CABROL de l'ex cirque Convoi Exceptionnel, j'ai vu 2 fois leur spectacle et fait un stage avec lui. Au cours de ce stage, il m'a donné de nombreuses pistes de recherche pour trouver un style personnel, à base d'exercices simplissimes à 1 ou 2 balles. Si vous avez l'occasion d'aller le voir n'hésitez pas...
Sinon des jongleurs que j'adore : La cie 111, Jive et les Pas en Ronds (quelqu'un sait ce qu'il sont devenus ces deux là, depuis Grenoble 99 j'en ai plus entendu parler).
D'ailleurs les Pas en rond, Jive, plus Thierry ANDRE et Laurent PARETTI, m'ont donné envie de faire vraiment des massues, je les en remercie...

Voili voilou, une première petite liste pour commencer, j'espere que vous les avez déjà vu et que vous allez pouvoir les voir, car j'ai l'impression que sur jongle.net on connait surtout les jongleurs se produisant sur le net. Et pas trop ceux qui tournent dans toute la France.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MessagePosté le: Mercredi 1 Décembre 2004, 20h47, Sujet: Répondre en citant
nico

 
Inscrit le: Oct 17, 2002
Messages: 41
Localisation: Angers et Tours




Moi je vous dis : le feeling et les messages courts il y a que ca de vrai! 8)

_________________
je laisse peut être pas beaucoup de message mais je n'en laisse que des bons........ou presque!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
 
MessagePosté le: Dimanche 5 Décembre 2004, 19h27, Sujet: Répondre en citant
zedric

 
Inscrit le: Jun 17, 2002
Messages: 343
Localisation: ardècheeuuu...




nico a écrit:
les messages courts il y a que ca de vrai! 8)


Oui d'ailleurs moi je dis, la culture, le débat, les intellectuels, tout ça, bin ya ka les foutre en camps de travail, y font rien qu'à nous em..rder avec leurs prises de tête...
Pis bon dés qu'y faut lire, bah on s'fait ch..er, alors ya ka bruler tout les livres, et pis regarder que TF1, au moins on se distrait...



A +

_________________
Pour les spectacles de la compagnie de moi et Linou :
http://www.cie-daruma.com
Pour ma galerie de dessins :
http://zedric.free.fr
(jongleurs, science-fiction, fonds d'écran, et autres...)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
 
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet   jongle.net Index du Forum -> Le chapiteau
 
Vos influences jonglistiques ?
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 4 sur 5  
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
  
  


Powered by phpBB 2.0.11 © 2001-2003 phpBB Group
Theme created by Vjacheslav Trushkin
Traduction par : phpBB-fr.com